dimanche 12 janvier 2014

Poésy

Mer (indigne)

Un petit poème inspiré par la fête de la musique 2013 à Clermont.

Groupes dont l'énergie compense la sono foireuse
Bancs de jeunes et flots de Kro tiédasse
Épaves humaines dans une rue houleuse
Mer de pisse et coquillage de tessons.

The OG on the heap

Une tentative de rap. J'ai gardé le fond (enfin, le fond d'un certain rap) : i got bigger gunz, moar bitchiz than you. And you suck. And i'm a real gangsta from the streetz. And I rap harder. Fuck you. Mais en y mettant du geek dedans. Dans le titre, si besoin, le OG sur le heap c'est l'OldGeneration space, pas The Real OG.

I got more rhymes than lines in teh Amazon databases
Yours are so unpopular, gc hastens their release
Your flow is so stu-stu-stu-ttering i need git rebase
Mine: anyone can grok it and at my mastery gaze
My posse rules these streets and has more rights than root
We come to your hideout: you weaklings have already fled out
You skedaddled so fast your runaway protocol solves TCP congestion
Come the final assault, y'all can't man -k your position
It's no surprise you get a mighty shell-acking:
Dumb script-kiddie, you don't know nuttin' bout hacking
You rap like a machine that's not even Turing-complete
Don't bother, with me you can't compete
Were you born with -------v on to be so verbose?
All I hear for my beats and rhymes is applause!

lundi 15 juillet 2013

Comptons les vaches

On compte souvent les moutons, j'ai décidé de compter les vaches. Ce qui m'intéresse c'est non seulement le nombre de vaches par département, mais aussi de regarder le nombre de vaches par habitants. J'ai donc fouillé un tas de (base de) données que je ne connaissais pas du tout et qui sont peu exploitées (au moins par les gens qui font des zoulies infographies1). Donc la base sympatoche qui m'a servi c'est Agreste, base du ministère de l'Agriculture qui propose non seulement des études statistiques mais aussi des documents sympas2.

Méthodologie

La base qui m'a servi pour cette étude c'est agreste.agriculture.gouv.fr/en-region/ (y'a un memento datant de 2012 du cheptel bovin en 2011). J'ai compté les vaches et non la totalité du cheptel bovin qui, comme chacun sait, comprend aussi les veaux de boucherie, les génisses et les bovins de moins d'un ans. J'espère que les statistiques sont cohérentes entre les régions parce que le mémento des régions Pays de la Loire et Poitou-Charentes mentionne « y compris de réforme » pour les vaches laitières et nourrices et c'est les deux seules fois où j'ai vu cette mention. Les chiffres de la population (humaine) sont ceux de 2010.

Les données pour la Corse ne sont pas complètes3 et pour la Bretagne, y'a rien (mais en allant directement sur le site de la DRAF de Bretagne, j'arrive à trouver l'information). Paris et la petite couronne n'apparaissent pas dans les statistiques sur l'Île-de-France : pourtant il y a qq vignobles (mais probablement pas de vaches en dehors du salon de l'Agriculture). Les infos sur Mayotte ne précisent pas le type de bovin et donnent un chiffre total de 17150. Les chiffres de La Réunion sont peu clairs. Rien trouvé pour la Guyane et la région Nord-Pas-de-Calais. Les stats de la Guadeloupe ne donnent pas l'information souhaitée. Pour Midi-Pyrénées et Haute-Normandie, les stats ne sont pas organisées pareil mais j'arrive à trouver l'info. Au total, en France, il y a officiellement 7,7 millions de vaches or avec mon recensement, je n'arrive qu'à 7,4 millions.

Pour résumer : c'est injouable d'automatiser la fouille de données, faut chercher les bons pdf et y trouver l'info qui n'est pas toujours à la même place (joie, ô joie).

Résultats

En nombre de vaches par département : les trois départements français avec le plus de vaches sont : la Manche (285360), l'Ille-et-Vilaine (259941) et la Saône-et-Loire (246079). Les 3 départements avec le moins de vaches (et recensés dans les stats) sont : le Vaucluse (266), le Var (304), l'Essonne (501). En moyenne (donc là aussi, je ne prends que les départements référencés), il y a 83052 vaches par département.

En nombre de vaches par habitants : il y a deux départements avec plus de vaches que d'habitants : le Cantal (1,51 vaches/hab) et la Creuse (1,48). Viennent ensuite la Lozère (0,85), l'Aveyron (0,8) et la Mayenne (0,73). En fin de classement : Var, Essonne et Vaucluse. En moyenne, il y a 0,14 vaches par habitant.

En nombre de vaches par km² : les quatre départements où la population de vache est la plus dense sont : la Manche (48,05 vaches par km²), la Mayenne (43,47), le Cantal (39,16) et l'Ille-et-Vilaine (38,36). Les trois départements avec le moins de vaches par km² : Var (0,05), Vaucluse (0,07) et Alpes-Maritimes (0,21). En moyenne, il y a 14,1 vaches par km².

J'ai mis le CSV et les commandes awk en commentaire de la page (pour ne pas surcharger) : à vous de jouer avec.

Notes

  1. ^Ouais bon, vu mes talents graphiques, ne comptez pas sur moi pour de l'infographie.
  2. ^Genre un document sur le statut et droits de l’animal d’élevage en France : http://agreste.agriculture.gouv.fr/publications/analyse/article/statut-et-droits-de-l-animal-d
  3. ^Oui enfin bon, de toutes façons les statistiques agricoles en Corse ne doivent avoir qu'une relation éphémère, juste un flirt, avec la réalité agricole locale.

dimanche 14 juillet 2013

Tournoi international de Riom 2013

Petit récapitulatif du tournoi international de basket-ball de Riom 2013 qui opposait les équipes U16 de Croatie, France, Grèce et Ukraine. Pas suivi la première ni la dernière journée (et pour la dernière, les matches se sont joué à 30 pts d'écart donc peu intéressants).

Deuxième journée


Croatie contre Ukraine

Deux équipes battues lors de la première journée. La Croatie va se détacher tranquillement mais se laisse aller sur la fin (avec un peu de stress sous la presse ukrainienne) du coup les Ukrainiens reviennent pour les inquiéter. Lovro Mazalin, '97 ne joue pas avec les U16 mais les U18.

Les Ukrainiens sont faibles à l'intérieur (peu convaincu par Dmytro Berozkine). À noter : Sviatoslav Mykhailiuk, un ailier très athlétique (pête un gros dunk en fin de rencontre), mais prend bcp de fautes et joue trop perso, surtout quand il mitraille à 3 pts avec un pct assez faible (au final 10 sur 35 et 2 sur 12 à 3 pts) pour essayer de remonter. Le PG Vitalii Zotov est rapide et finit bien. Personne du côté croate n'arrive à rester devant lui (en tout cas le meilleur défenseur c'est Toni Kumanović et il n'y arrive pas) donc il pénètre ad libitum. Plus 10 passes décisives pour 2 ballons perdus. Serhii Pavlov, discret pendant la rencontre finit avec 13 pts (à 5 sur 11) et 11 rbs. Et Kyrylo Marchenko : 12 pts à 7 sur 8 au lancer.

Parmi les Croates : d'excellentes twin towers Ivica Zubac (211) et Ante Toni Žižić (206), frère d'Andrija Žižić. Zubac court bien en contre-attaque, bon timing sur le contre (4 gros blks), mais j'arrive pas trop à savoir s'il sait marquer à mi-distance car il dunke tout le temps, facile 6 dunks dans le match (du coup il est à 8/10 au tir…). Žižić s'écarte plus, de bonnes mains (24 points, 21 rebonds). Le remplaçant Mateo Colak, né en 1998 est aussi solide : 10 pts, 13 rbs.

Kumanović, bon marqueur mais un peu lent latérallement, en tout cas trop lent pour freiner Zotov. Le PG Bruno Skokna est assez bon mais trop naïf dans ses passes (7 balles perdues, 4 lors de la première rencontre) et 7 sur 20 au tir.

France contre Grèce

La France en difficulté devant la défense grecque mais se détache peu à peu à cause de la maladresse grecque et de Stéphane Gombauld. Rencontre très défensive (surprenant :D). 73-69.

Côté grec, le meilleur joueur c'est Vassilis Charalampopoulos (il a fait un carton sur la première journée : 25 pts à 9 sur 13, mais là, il était plus mou, toujours défendu très serré voire plus) 13 pts (5 sur 15) et 6 rebonds. Il essaie bcp de choses avec de bonnes pénétrations mais n'arrive pas à bien passer la balle au joueur libre. Papagianis le pivot est très grand avec de bonnes mains mais beaucoup trop lent en défense et Stéphane Gombauld en profite très largement. Il finit avec 10 pts et 5 rbs. Le PG Koniaris a une bonne adresse à 3 points (4 sur 6) et une bonne défense mais 4 ballons perdus pour une passes c'est pas un bon ratio, même sur un match super défensif.

Côté français, Gombauld domine Papagianis au poste 5. Toujours le même move mais Papagianis n'arrive pas à trouver de parade et pas de remplaçant potable. Du coup 9 sur 12 au tir. Je comprends pas pourquoi Charalampopoulos ne défend pas Gombauld, il est plus mobile que Papagianis et de la même taille que Gombault. Gombauld 9 rebonds aussi. Donc au final je ne sais pas s'il a autre chose que son move. Olivier Cortale : complet dans son jeu, solide. J'aime bien Gauthier Denis, pas flashy mais finit avec une bonne adresse (5 sur 7) dans une rencontre très défensive et 5 rbs. Luc Loubaki : bof, probablement gêné par une rencontre défensive (le lendemain 4/13 au tir…). Renathan Ona Embo ('98) finit avec 4 sur 8 au tir donc bonne sélection de tirs (mmh, j'ai peur que son entourage soit un poids assez lourd à porter pour lui dans les années à venir). Hangoué joue peu. Antoine Blaess, palot offensivement, mais réalise une bonne défense sur Charalampopoulos.

Palmarès

L'AS Maréchat met sur son site le palmarès du tournoi. Je peux pas vraiment critiquer vu que j'ai manqué deux journées mais quand même.

Skokna meilleur meneur c'est poussif, sauf si Zotov n'est pas PG (ils peuvent le compter comme 2) et Koniaris est compté comme SG (et est le meilleur à cette position). Skokna dans la dernière rencontre : 2/11 au tir, 2 passes, 5 ballons perdus. Amine Noua, meilleur SG : je peux trop rien dire, il a été mauvais contre la Grèce mais meilleur sur les autres rencontres. Charalampopoulos : MVP et meilleur PF, très bon sur le premier match mais se fatigue vu que la Grèce repose beaucoup trop sur lui (en particulier, c'est le point focal de la défense française). Dernier match quand même à 7 sur 11 au tir, 5 rbs, 5 pds en 18 minutes. Meilleur pivot : Stéphane Gombault. Ok mais ne pas oublier les twin towers croates et Papagianis (qui a bien limité les twin towers dans le premier match : Žižić 17 pts, 9 rbs et Zubac 10 pts, 11 rbs). Gombault a dû travailler dur, probablement avec Amine Noua et Blaess parce que les twin towers finissent avec un petit pourcentage au tir et moins de 10 rbs sur la dernière rencontre.

La palmarès officiel et les statistiques.

Photos

Je mettrai (un jour) mes photos sur Commons.

dimanche 2 décembre 2012

Scripta manent

Problématique

J'ai l'habitude d'essayer de résumer mes lectures et vues sur Twitter (oui, j'ai un compte twitter (@Julien_f), si vous ne le savez pas, j'imagine même pas comment vous êtes arrivés sur cette page). C'est très contraignant de résumer une œuvre en 140 caractères, d'autant plus qu'il faut a minima indiquer ses titre et auteur. Mais c'est très enrichissant parce qu'il me faut plonger au cœur de l'œuvre, des notes de lecture (qui sont sur un google docs privé) et dire ce qui m'importe le plus (et le formuler concisément : ça me fait penser aux excellentes Nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon). Ce qui m'importe en l'occurrence ce n'est pas le résumé de l'œuvre (que généralement on peut trouver sur Internet), c'est de partager mon avis, mon ressenti sur l'œuvre. C'est aussi important pour moi de partager "à la 2.0" (paragraphe à développer sur les humanités numériques, la culture du partage, toussa mais c'est fait mieux ailleurs, j'peux vous donner des pointeurs si besoin).

Donc je diffuse mes avis par Twitter. Je ne suis pas certain que ça ait un impact (j'ai genre 300 followers, mon compte servant essentiellement à raconter des conneries et à discuter avec des amis) et je sais pas si mon avis importe (déjà est-ce que mes followers lisent les mêmes littératures, voient les mêmes cinémas que moi…). Mais bon, si on devait se demander si qqch est efficace avant de le faire, on ne ferait plus grand'chose. Et de toute façon, ça me fait plaisir.

La limite c'est que le tweet, si le lecteur n'est pas là quand il est pondu, a bcp de chances de se perdre dans le vide. Il n'y a pas de mémoire dans twitter (sauf si vous écrivez explicitement à un utilisateur mais c'est peu efficace ; sauf si vous créez un hashtag spécifique mais ça prend de la place dans le tweet). J'ai pensé utiliser facebook, mais j'y suis jamais connecté donc j'ai peu de followers/amis et j'ai un peu peur que ce soit le même problème : ça ne reste pas. Donc je vais essayer de combiner twitter avec mon blog. Ce blog, aux sujets riches et variés (en toute objectivité), est, là aussi, pas vraiment valorisé numériquement ou e-valorisé pour faire professional. Pour être plus clair, je fais pas du tout de Community Management, SEO, promotion, suçage de bloggueurs ou twittos influents,… pour mes outils de communication perso. Mais est-ce bien important que mon avis, parmi tant d'autres, soit lu ? Je ne me sens pas encore la légitimité ou l'ego de croire que mon avis est plus important que tant d'autres.

Donc ce que je vais essayer de faire : résumer mon avis sur une œuvre via twitter, et chaque fin de mois, agréger ces avis dans un post de blog. Évidemment c'est tentant d'utiliser le blog pour prendre plus d'espace, de caractères, de mots mais « quand les bornes sont franchies y'a plus de limites ». Donc je risque de m'engager dans des pâtés de textes qui effrayent proportionnellement l{e|a} noble lect{eur|rice} de ce blog. Je me permets d'expliciter certaines abbréviations utilisées dans un tweet, ou des liens. Au pire, ben, je changerai la règle du jeu parce que c'est moi le chef ici et je vous merde.

Novembre 2012

Vu que je suis généreux, je rajoute aussi octobre. Pour l'instant c'est pas trop joli visuellement (je dois pouvoir bidouiller un coup de CSS). Et les dates sont indicatives, parfois ça me prend un peu de temps à tweeter sur l'œuvre, voire parfois je le fais jamais. Et je me rends compte que je n'ai rien écrit sur les œuvres qui m'ont le plus plu en octobre et novembre (Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra, 38 rue Petrovka des frères Weiner|Vaïner et Le Testament français d'Andreï Makine).
  1. lu Farragut North de Beau Willimon. Fin différente de l'adaptation cinématographique (The Ides of March) : drame plus intime, jeu où les gens sont des pions.
  2. vu Ruby (Sparks). Bien. What if u could rewrite reality instead of adapting? Mindfuck: Kazan (scénariste, actrice) est la copine de Dano…
  3. lu Vénus privée de Giorgio Scerbanenco. Polar vieilli des 60s. Milan peu/mal décrit. Intrigue moyenne, méchants en carton. Édition/traduction bof
  4. «Tu t'es en m'offensant, montré digne de moi
    Je me dois, par ta mort, montrer digne de toi»→*pif paf* dans vos gueules Chimène et Rodrigue
    [off : ouais, Le Cid, ça m'a profondément gonflé. C'est tous des demeurés profonds bouffis d'honneur.]
  5. vu (2 épisodes) de Firefly. Bof. J'♥ bien Whedon mais là : poncifs du genre, deus ex machina permanent, persos prévisibles, 0 humour…
  6. lu L'Insurgé, T3 de Vingtras (Vallès). Toujours mal écrit. Intéressant pr description de la Commune de l'intérieur (mais pas en historien).
  7. lu Peuls de Tierno Monénembo. 5 siècles d'histoire peule. Bon roman qui tourne à litanie de Hauts Faits & miracles. Overdose de personnages.
  8. vu Fear & Desire de Stanley Kubrick (film "perdu" de SK). Très bon visuellement. Scénario un peu poseur et grandiloquent, inrockuptible quoi

mercredi 12 septembre 2012

Mes pourquois

J'ai souvent des questions qui me viennent à l'esprit. Comme ça. Rien d'existentiel, hein ! Parfois j'ai les réponses. Parfois non. Profitant d'un lectorat de qualité (la quantité c'est pas ça…), j'écris ces questions dans ce post (qui sera actualisé, corrigé, amendé, augmenté plus ou moins régulièrement) en espérant que quelqu'un ait un indice, une idée à proposer. Ou que quelqu'un partage ces mêmes questions.

Plus grand écart entre trajet à vol d'oiseau et par route

Quel est le plus grand écart (en pourcentage) entre un trajet à vol d'oiseau et un trajet par route. Je précise : soit A et B deux villes. Prenons pour simplifier, deux villes de la France métropolitaine (évitons le bateau, ça me donne le mal de mer) : Châlons-en-Champagne (anciennement Châlons-sur-Marne) et Chalon-sur-Saône. La distance à vol de hirondelle entre ces deux villes est bien définie2 et la distance minimale par la route aussi.

Dans notre exemple, la distance à vol de perdrix est de 240 km3. Par la route la distance minimale (j'utilise Google Maps) est de 307 km (c'est parmi les trajets proposés). En tripotant, j'arrive à 306 km mais pas moins. J'ai regardé sur mappy et je descend à 296 km (pareil pour viamichelin.fr).

Si je demande à Google, le trajet à pied ça me donne 286 km. Pas clair ce qu'est un trajet à pied : est-ce que je peux aussi le prendre en voiture ? Est-ce que c'est le trajet à vol de colvert ? (A priori non, à pied je peux traverser les champs, mais google ne sait pas quand c'est un champ donc il ne doit comptabiliser que les sentiers). Enfin bon, je sais pas encore trop quoi faire de cette info.

Donc. À vol de toucan la distance est de 240 km, par la route, la distance minimale est de 286 km. Le trajet par la route est 19,16 % plus long que celui emprunté par le noble pigeon parisien.

Maintenant : quelle est la plus grande différence (toujours pour des villes métropolitaine). Quelle est la plus petite ? Ensuite, autre question connexe : quelle est la moyenne de l'écart entre le trajet à vol d'oiseau et le trajet par route ? Je prends tous les couples4 de villes de France métropolitaine, je calcule l'ensemble des distances à vol de piaf et par la route, et je moyenne toussa. Si vous êtes vraiment gentil, vous me filez la variance, la distrib, et un Twix.

Plus longue série de romans

Tout le monde connait Balzac. Vous n'avez pu y échapper à l'école. Sa Comédie humaine est une série de 137 œuvres (romans, essais, contes,…). Seules 91 ont été achevées. À titre de comparaison, les Rougon-Macquart de Gianfranco Zola c'est 20 romans. Et le Disque-Monde de Pratchett comporte 39 œuvres5.

Il doit exister dans d'autres littératures des séries particulièrement longue. Voire en français. Est-ce qu'il en existe une qui dépasse Balzac en nombre de volumes ?

Mirza

Pourquoi des chiens s'appellent Mirza ? En référence à qui/quoi ? Et depuis quand ? Tout le monde connait la chanson de Nino Ferrer qui date de 1965. J'ai récemment lu Le Bachelier de Jules Vallès et l'auteur parle du chien de son enfance qui s'appelait Myrza. Son enfance c'est grosso modo les années 1830-18401. Y'a plein de pistes mais trop pour les suivre toutes.

Notes

  1. ^Le Bachelier est pas exactement autobiographique, mais ça y ressemble. Au pire, l'auteur falsifie le nom de son chien ou s'imagine un chien dans son enfance et ça veut dire que le nom de Myrza date de l'écriture du livre, paru en 1881. Mais je vois pas trop l'intérêt de falsifier le nom ou de s'inventer un chien (qui ne joue aucun rôle).
  2. ^Je suppose que la distance entre deux villes est précisément définie comme la distance entre les deux mairies.
  3. ^J'ai pris mon atlas et une règle donc c'est pas d'une précision démentielle.
  4. ^C'est un couple et non une paire parce que le trajet dans un sens n'est pas nécessairement possible dans l'autre sens (genre, sens interdit dans ta face).
  5. ^Les auteurs de Police Academy se sont arrêtés à 8 épisodes, Pratchett n'a pas eu cette pudeur.

jeudi 16 août 2012

Notes de route

D'habitude, enfin, parfois, je fais des notes de voyage. Genre j'ai vu telle ville ou tel monument ou ce nom de ville est très drôle. Là c'est différent, c'est une note de route, tout ce dont je vais parler c'est ce qu'il s'est passé sur la route.

Fin juillet, je faisais la route : celle-là. Et je me suis demandé : en restant à vitesse constante, combien de voiture je vais doubler et combien vont me doubler ? Il y avait d'autres questions d'intérêt supérieur :
  1. combien de voitures avec des plaques néerlandaises (ou belges) ?
  2. quelle est la proportion homme/femme parmi les conducteurs ?
  3. et quel est le débit maximum d'un péage (sur une seule file pour commencer) ?
La méthodologie a été élaborée en roulant donc ça fluctue, ça s'affine, ça merdouille.

L'objectif est de rouler à vitesse constante : 130 km/h et de compter combien de voitures doublent et combien j'en double. Évidemment les tronçons à 110 ou moins (genre tunnels) ne sont pas comptés. La vitesse n'est, dans les faits, jamais constante (la circulation est dense, coincé derrière une caravane, merde j'accélère je veux arriver pour diner …) du coup ça veut dire qu'il y a des fluctuations et que des voitures déjà doublées peuvent redoubler la mienne. Par ailleurs le compteur de la voiture n'est pas trop exact et 130 km/h effectif se situe entre 135 et 140 km/h, ou ptet 145. Est-ce que ces remarques faussent les résultats ? Oui probablement, on fera mieux la prochaine fois. Le Graal étant d'avoir une distribution des vitesses sur l'autoroute.

Il faut aussi faire la différence entre les voitures d'un côté (qui peuvent rouler à 130 km/h) et les camions, caravanes et cars (notés ©). Les règles de la route ne s'appliquant pas pour les motos, je ne les compte pas. J'ai fait trois séries de mesure :
  • 26 km sur la A621 : 13 doublés dont 2 ©, 1 doublant ;
  • 83 km en 40 mn sur l'A20 (moyenne : 124,5 km/h) : 29 doublés dont 9 ©, 22 doublants ;
  • 83 km en 42 mn sur l'A20 (moyenne : 118,5 km/h) : 25 doublés dont 12 ©, 19 doublants.

Au mieux on peut soupçonner que 125 km est la vitesse médiane pour les voitures en situation de trafic normal (20 voitures doublées, 22 voitures doublant).

Pour les voitures néerlandaises/belges, j'ai abandonné dès le début parce que je n'en ai pas vu beaucoup alors qu'à l'aller ça m'avait frappé, genre 20 à 25 % des voitures venaient des Pays-Bas ou de Belgique. L'hypothèse c'est qu'en fait, il doivent faire beaucoup de route donc il ne font pas la route le dimanche (ce qui était mon cas) mais le samedi. D'où une mesure non significative.

Pour la proportions femmes/hommes, j'ai pas regardé. Mais j'y penserai la prochaine fois.

Pour le péage, j'ai compté qu'on pouvait optimiser son passage au péage en 8 secondes (arrivée, freinage, carte, redémarrage), et que 10 secondes était un temps facile à atteindre (bon ensuite t'as des gens qui calent, qui trouvent pas leur carte, ou qui sont paumés). Donc 300 voitures par heure c'est une estimation moyenne. Je suis quasi-certain qu'il y a des compétitions sur le record de voitures qui passent par une file de péage en une heure. Il suffit d'une vingtaine de participants, de bien optimiser son arrêt à la machine proprement dite (voire de le faire en mouvement), de passer la barrière et de partir en marche arrière par la file adjacente.

Deux autres truc fun, enfin, notables : j'ai vu deux cyclistes sur l'autoroute autour de Montauban et le Kraftfahrzeug Kennzeichen « IZ » correspond à Itzehoe dans le Schleswig-Holstein2.

Notes

  1. ^Au début, j'ai pas pensé à relever le temps de parcours pour estimer la vitesse moyenne.
  2. ^Ouais c'est le genre de questions que je me pose en regardant les plaques d'immatriculation allemandes.

jeudi 19 avril 2012

Frontières départementales françaises

J'ai besoin de compter le nombre de voisins de chaque département métropolitain français. C'est relié à un gros post qui viendra après, enfin plus tard, probablement en 2012. C'est aussi un trailer pour ce super post contenant de l'action, des frontières, de l'aventure, de la modélisation, du sexe et de la théorie des graphes (enfin ptet pas tout en même temps, ça risque de faire trop).

Donc. Il existe des frontières entre les départements français (pour faire simple on ne s'intéresse ici qu'à la Vraie France, c'est-à-dire la France métropolitaine).

Votre bloggueur préféré a donc pris son atlas Michelin1 et a enquêté sur ces frontières départementales.

Résultats

La moyenne du nombre de voisins par département est de 5.01063829787234032. La variance est de 2.457333635129018. La médiane est de 5.

La distribution est de :
  • 2 voisins : 6 départements
  • 3 voisins : 13 départements
  • 4 voisins : 15 départements
  • 5 voisins : 18 départements
  • 6 voisins : 28 départements
  • 7 voisins : 12 départements
  • 8 voisins : 1 départements
  • 9 voisins : 0 département
  • 10 voisins : 1 département

Le saviez-vous ?3

  • Le département avec le plus de voisins est la Seine-et-Marne avec 10 voisins.
  • Les départements avec le moins de voisins sont les Alpes-Maritimes, le Finistère, la Moselle, le Pas-de-Calais, les Pyrénées-Orientales et la Haute-Savoie avec 2 voisins.

Frontières intra-régionales

Je suis pas certain que ça ait une grosse pertinence parce que le comptage de frontières des départements d'une même région comptabilise à la fois des frontières intra et inter-régionales. Mais bon, j'ai quand même regardé ce que ça donnait.
  • Alsace : moyenne : 3,5
  • Aquitaine : moyenne : 4,8
  • Auvergne : moyenne : 5,75
  • Bourgogne : moyenne : 6,25 (max)
  • Bretagne : moyenne : 3,5
  • Centre : moyenne : 6,16
  • Champagne-Ardenne : moyenne : 5
  • Franche-Comté : moyenne : 4,5
  • Île-de-France : moyenne : 5,75
  • Languedoc-Roussillon : moyenne : 4,6
  • Limousin : moyenne : 6
  • Lorraine : moyenne : 4,5
  • Midi-Pyrénées : moyenne : 5,25
  • Nord-Pas-de-Calais : moyenne : 2,5 (min)
  • Basse-Normandie : moyenne : 4,3
  • Haute-Normandie : moyenne : 5
  • Pays de la Loire : moyenne : 5,4
  • Picardie : moyenne : 5,6
  • Poitou-Charentes : moyenne : 5
  • Provence-Alpes-Côte-d'Azur : moyenne : 3,83
  • Rhône-Alpes : moyenne : 5,125

Petites frontières (ou pas)

Mais parmi ces frontières, il en existe des super-minuscules qui ne sont pas toujours visibles sur une carte des départements. Ça ressemble de loin à un quadripoint mais ça n'en est généralement pas un. Ou parfois, il n'y a pas de frontière alors qu'on a l'impression qu'il y en a une.

  • Frontière entre l'Ardèche (07) et l'Isère (38). 8 km le long du Rhône. Les autres départements impliqués sont la Drôme (26) et la Loire (42).
  • Frontière entre l'Ardèche (07) et le Vaucluse (84). 7 km le long du Rhône. Les autres départements impliqués sont la Drôme (26) et le Gard (30).
  • Pas de frontière entre les Ardennes (08) et le Nord (59). À environ 8 km près4.
  • Frontière entre la Charente-Maritime (17) et la Dordogne (24). Ça ressemble à un quatripoint mais non : environ 11 km de frontière autour de Saint-Aigulin. Les autres départements impliqués sont la Charente (16) et la Gironde (33).
  • Frontière entre le Cher (18) et la Creuse (23). 8 km de frontière autour de Le Magnoux et Saint-Marien. Les autres départements impliqués sont l'Indre (36) et l'Allier (03).
  • Frontière entre l'Ille-et-Vilaine (35) et le Maine-et-Loire (49). 3 km dans la forêt d'Araize. Les autres départements impliqués sont la Loire-Atlantique (44) et la Mayenne (53).
  • Frontière entre le Loiret (45) et la Nièvre (58). Environ 16 km longeant légèrement la Loire. Les autres départements impliqués sont le Cher (18) et l'Yonne (89).
  • Frontière entre la Meurthe-et-Moselle (54) et le Bas-Rhin (67). 5 km à vol d'oiseau (mais ça méandre pas mal) dans la forêt de Turquestein, sur le versant de la Plaine. Les autres départements impliqués sont la Moselle (57) et les Vosges (88).
  • Frontière entre le Nord (59) et la Somme (80). 8 km autour de Gouzeaucourt, Heudicourt, Épehy et Villers-Guislain. Les autres départements impliqués sont l'Aisne (02) et le Pas-de-Calais (62).
  • Frontière entre la Seine-et-Marne (77) et le Val-d'Oise (95). Grosso modo 6 km, ça passe par l'aéroport CDG. Les autres départements impliqués sont l'Oise (60) et la Seine-Saint-Denis (93).
  • Frontière entre le Var (83) et le Vaucluse (84). 400 m sur la Durance, en amont du barrage de Cadarache. Grosso modo au milieu de nulle part : 43.728584,5.756587. Les autres départements impliqués sont les Alpes-de-Haute-Provence (04) et les Bouches-du-Rhône (13).
  • Frontière entre les Vosges (88) et le Territoire de Belfort (90). À tout casser 3 km. Situé dans la forêt de Saint-Antoine, au niveau du ballon d'Alsace (cols du Ballon et du Stalon). Les autres départements impliqués sont la Haute-Saône (70) et le Haut-Rhin (68).

Et après ?

Le découpage du territoire français en départements date grosso modo de 1790. Avec tout plein de découpages et incorporations après. Mais ce découpage initial doit correspondre à une logique politique ou économique. Donc peut-être cette plâtrée de chiffre peut indiquer des choses. Mais ô paravent, il faut que je cherche de la doc sur le découpage département. Y'a une thèse de 700 pages de Jean-Louis Masson sur la question (ouais, c'est un peu indigeste et dispo uniquement, et partiellement, sur google books…).

Faudrait aussi que je regarde les voisins des régions métropolitaines, c'est plus rapide à faire.

Y'a vraiment peu d'articles sur les forêts sur Wikipédia. Y'a une liste .

Notes

  1. ^Solidarité clermontoise oblige.
  2. ^Je rajoute plein de chiffres non significatifs : mon rédac-chef veut 5000 signes alors je triche un peu.
  3. ^C'est une question rhétorique hein, pas besoin d'y répondre.
  4. ^Oui, je liste des non-frontières.